Pink Floyd >>>

On ne présente pas vraiment un groupe mythique comme les Floyd, mais il est vrai que leur musique si riche, croisée avec leur histoire extraordinaire donne matière à rêver !

Pink Floyd, c’est l’histoire de 5 jeunes qui, dans les années 60, ont révolutionnés le Rock et créé, avec d’autres ce que l’on appellera le « Rock Progressif », qui aurait été plus justement appelé « Rock Progressiste ».

Les débuts

Tout d’abord ce sont 4 protagonistes qui entrent dans l’histoire du groupe :

Sid Barett, Roger Waters, Richard Wright et Nick Mason, David Gilmour ne viendra que plus tard.

Au départ, le rock des Pink Floyd est un rock typique des années 60, tinté d’orgue Hammond cliquant, de guitares au son  clair et agressif, dans la lignée des Doors.

Ce ne sont pas des Rockeurs rebelles, pour la plupart fils de bourgeois anglais, il terminent leur études en jouant de la musique.

Sid Barett, le père fondateur du groupe, avec Roger Waters, se dénote très vite des autres membres du groupe, comme étant le plus tourmenté et expérimente diverses drogues.

Son tourment le fera quitter le groupe au profit d’un autre musicien charismatique, son ami d’enfance David Gilmour.

Très vite, avec Gilmour, le groupe prend une aura différente.
Guitariste de génie, il amène un force à la musique des Floyd.

Waters écrit lui la plupart des textes même si Gilmour n’est pas en reste.

avec le génie de compositeur de Rich Wright au clavier et le son de batterie typique de Mason, le groupe devient très vite, fin 60, un groupe de musique Quasi expérimental avec l’album « UMMAGUMMA« .

Tout se distingue dans ce groupe et sa musique, sa personnalité, son originalité, le son, travaillé, sophistiqué, tinté de synthé analogique, des premiers samples, de guitare saturé puissante et de voix fortes.

 

Curieusement, peu de frasques pour les musiciens, qui restent relativement simples dans leur mode de vie, lorsqu’ils enregistrent à Pompéii, un album live, au beau milieu de l’amphithéâtre antique de la ville, sans AUCUN public.

Tout le monde croit alors à un nouveau groupe de Hippies drogués au LSD, mais pas du tout, leur propos reste musical !

L’apogée

en sautant quelques épisodes, ce texte n’ayant pas de prétention exhaustive, avec deux albums :

Le premier est encore considéré comme un chef d’oeuvre musical absolu du 20e siècle, avec une originalité, un son, une beauté inégalée.

Cet album, rend grâce à l’ingénieur du son Allan Parsons, qui fondera plus tard « The Allan Parsons Project« , référence en travail du son.

Aujourd’hui encore, cet album sert de test au meilleur matériel HI-FI

Impossible de rester insensible à ses sonorités incroyables, ses phrases profondes, qui nous livre un rock qui peu paraître sombre, mais qui est en fait sensé, sensible et ouvert.
Le second Wish you Were here, annonce également un hommage à Sid Barret, ami et ex-membre du groupe, que les musiciens revoient lors d’un l’enregistrement, changé, grossi, vieilli …

La musique du Floyd soutient des textes psychanalytiques, profonds, honnêtes et sincères sur la société de consommation, nos manières de vivre, la nature, mais sans démagogie, avec finesse, sans livrer bataille.

Après avoir suivit le mouvement Psychédélique au début des années soixantes, le groupe assoit, dans les années 70, une personnalité incroyable, unique